top of page

La petite bulle de la ferme des Roselières

C'est toujours un moment très agréable pour moi d'écrire ce post sur nos activités, nos cultures et notre actualité de la ferme. Comme une petite bulle de partage de ce qu'il se passe dans les champs. 5 minutes de lecture qui, j'espère, apporte un peu de légèreté bucolique à son lecteur et vous emmène avec nous dans notre passion : cultiver pour vous une alimentation saine et biologique. Faire notre maximum c'est le minimum.



Et parce que la réalité c'est encore mieux, on vous ouvre les portes des champs pour une balade en plein cœur des cultures.

Tous les jeudis soir de 17h à 19h à la ferme lors de notre petit marché.





Cette semaine on met à l'honneur quelques nouveautés:

Le cresson alénois, c'est une plante potagère qui pousse en pleine terre en automne.

Son goût particulier à la saveur herbacée, poivrée et piquante lui donne l'avantage de pouvoir être utilisée en cru et cuit.

Cette herbe peut servir également de condiment sur un poisson, une viande ou dans un fromage frais.

Le cresson s'utilise en salade, à mélanger dans un mesclun. Attention ces feuilles sont fragiles, à manipuler avec douceur.

La soupe de cresson est vraiment originale. C'est un goût particulier et unique qui mérite d'être mis à l'honneur.

Quelques pomme de terre, une botte de cresson, un oignon pour une soupe qui a du peps.


Le cresson alénois contient une bonne quantité de vitamines A, B, C, E et K mais également des minéraux comme le magnésium, le soufre, le potassium, le calcium, le manganèse, le zinc et le fer.

Il a de nombreuses propriétés santé car il aide le corps à se débarrasser de ses toxines tout en le reminéralisant et en favorisant une digestion sans gênes.




La longue de Naples, est une variété ancienne originaire d'Amérique et qui appartient à la grande famille des cucurbitacées. Elle a été introduite en Europe au XVIe siècle.

Jeune, récoltée quand la peau est encore tendre (c'est à dire lorsque la courge est immature) on l'appelle courges d'été ou courgettes.

Sa forme longue et charnue renferme une chair orange plutôt fondante au goût musqué. Elle entre dans la préparation des 13 desserts de Noël sous forme de confiture.

Mais c'est tout simplement coupé en dés et poêlée qu'elle révèle le mieux ses saveurs.

Dans une sauteuse ou un wok avec de l'huile d'olive, faites revenir la courge longue de Nice puis ajouter des épices comme du curry, pâte de piment réunionnais ou pâte de piment vert et en fin de cuisson ajoutez un peu de lait de coco. Effet gustatif garanti !!


La tomate verte. Oui oui, j'ai bien dit de la tomate verte et pas mûre !! En fait la tomate est un fruit qui muri après récolte. En cette saison, les fruits ont du mal à arriver à maturité (moins de chaleur et surtout moins de lumière avec les journées qui raccourcissent) et finissent par s'abimer sur pieds avant maturité.

Dans le temps, ramasser les tomates vertes, faire de la confiture ou les laisser murir dans le journal à la cave était monnaie courante et permettait de manger de la tomate fraiche jusqu'à décembre. Nous avons envie de vous faire profiter de ce savoir d'antan et de vous proposer de faire murir chez vous des tomates que vous pourrez manger en salade dans quelques jours ou semaines ou réaliser une bonne confiture.

on vous donne la recette :

-pour mûrir, la tomate est sensible à une hormone végétale qui est l'éthylène et qui va favoriser le mûrissement. Afin d'accélérer celui-ci, on peut mettre parmi les tomates vertes des fruits dégageant beaucoup d'éthylène comme la pomme ou la banane.

-Idéalement, il faut emballer les tomates vertes dans du papier de journal ou des sacs en papier du marché, et les laisser dans une pièce chauffée au sec. Le froid n'aidera pas au mûrissement.

Confiture de tomates vertes au goût acidulé :

- 1 kg de tomates vertes

750 g de sucre

1 citron bio

1 gousse de vanille (facultatif)

Lavez et essuyez les tomates, puis coupez-les en tranches minces. Faites les macérer avec le sucre durant 24 h ou au moins une nuit.

Versez dans la bassine. Ajoutez le citron coupé en très fines rondelles ou, si vous préférez, râpez le zeste et pressez le jus. Si vous souhaitez vaniller la confiture, ajoutez la gousse coupée en deux. Faites cuire 30 mn en remuant régulièrement. La confiture prend une jolie couleur vert ambré avec des morceaux presque confits, vous n'avez plus qu'à la mettre en pots.



Le mesclun est arrivé !! On vous en parlait il y a quelques semaines du mesclun, ce mélange de jeunes pousses de différentes variétés comme le wasabi, la moutarde, le patsaï, pakshoï.. Et bien le voilà prêt à être dégusté!! Découvrez les saveurs de ce mélange corsé en goutant chaque feuille séparément, c'est explosif!! En salade pour accompagner un plat tel qu'une fritata de poivrons c'est juste parfait.




Et enfin, voici la composition du panier de cette semaine:

Blettes carde, 200g cresson, 200g de mesclun, 1kg de poivrons, 1 radis noir, 300g de roquette, 1kg de courge longue de Nice, 1 botte de carottes, 1kg de tomates vertes à faire murir.


Belle semaine à tous avec un jolie vol de poules faisanes prises en flag de balade dans les courges de la ferme des Roselières.





105 vues0 commentaire

Comments


bottom of page